Conseils gratuits pour monter une boîte à impact positif

Inscription validée, rendez-vous dans ta boîte email !
Oops! 9a n'a pas fonctionné, je t'invite à réessayer !

Quels leviers de financement pour un projet d’entreprise ?

Conseils pour entreprendre
>
2022-01-21

La grande question que vous vous posez certainement après avoir cadré en détails votre projet d’entreprise est logiquement “comment financer un projet de création d’entreprise ?”. Si le financement du projet d’entreprise est flou, ne paniquez pas, il existe plusieurs options pour financer sa création : nous ferons en sorte que l’obtention d’aides ne vous empêche pas de monter votre entreprise.

Dans un premier temps, découvrons les différents fonds dont vous pouvez bénéficier dès la création de l’entreprise. Nous vous expliquerons ensuite comment sélectionner les aides pertinentes pour sa création, et comment les mettre en place.

Les différents modes de financement de création d’entreprise


C’est confirmé, il existe de nombreuses solutions de financement pour la création d’entreprises. Nous les avons regroupées en 3 catégories d’aides distinctes, chacune ayant des propriétés bien spécifiques, pour des apports tout à fait différents.


L'autofinancement et la “love money”


Les types de fonds auxquels on pense en premier pour financer la création d’entreprise sont les fonds propres. Entendons par ici des économies personnelles voire des aides provenant de proches, à considérer comme une mise de départ pour votre projet !


L’idéal est de pouvoir bénéficier d’environ 30% du besoin de financement du projet. Cela permet la création de la société (qui nécessite parfois un investissement de départ) ou de crédibiliser sa demande de financement auprès de futurs financeurs. 

Mais attention, l’idée n’est pas d’ouvrir les portes du monde entrepreneurial uniquement à ceux qui disposent d’un capital de départ important sur leurs comptes bancaires. Des aides complémentaires existent et sont là pour vous aider dans votre projet :


• L’ARCE est un financement dédié à la création ou la reprise d’entreprise. Il vous permet de demander le versement de la moitié de vos droits à l’allocation chômage (en deux fois).

• Renseignez-vous sur l’existence d’un Plan Épargne Entreprise (PEE) ou d’un Plan Épargne Complémentaire (PEC) et des conditions d’accès à ces différents fonds auprès de votre employeur. Cette démarche vaut aussi pour l’entreprise de votre partenaire si vous êtes pacsés.


Parlons ensuite de la “love money”. C’est une expression plutôt générale. Retenons qu’elle comprend surtout les capitaux récoltés via des campagnes de financement participatif (crowdfunding).

Pour faire simple, le crowdfunding permet de faire appel à un large public ou à sa communauté, par le biais de plateformes de financement dédiées. Un moyen de les faire adhérer à votre projet d’entreprise ! Vous pourrez donc accéder à des donateurs volontaires pour le financement de votre projet d’entreprise.


Les formes de crowdfunding sont variées, mais les 3 financement les plus courants sont les suivants :

• le don simple,

• un système de pré-ventes,

• le prêt (oui ! Il existe des plateformes de financement participatif qui permettent d’investir sous forme de prêt dans les entreprises !).


Les financements non-dilutifs


Les financements non-dilutifs sont des apports obtenus sans que vous n'ayez à céder de parts dans l’entreprise, tout simplement. 


En soit, le crowdfunding est un exemple de financement non-dilutif. Sauf qu’il va surtout nous servir à introduire les autres apports de financement pour la création de votre entreprise. 


Les prêts bancaires, notamment, font partie de cette catégorie. C’est à coup sûr une option de financement à laquelle vous aviez pensé… Elle est courante au quotidien tout autant que dans l’entrepreneuriat ! 

La vocation des banques est bien sûr le financement de l’économie, alors elles se montrent prudentes dans leur analyse des risques. En cela, notez qu’un prêt sera compliqué à obtenir (mais c’est loin d’être impossible). La clé vers ces aides : un business plan en béton et des prévisions rigoureuses. 


Pour financer la création d’entreprise, il y a aussi les fonds fournis par l’État et les collectivités territoriales : ce sont des acteurs majeurs du financement ! Par contre, ces fonds ne sont pas accordés en fonction des préférences du jury mais bien en réponse à deux objectifs :

• Créer de l’emploi, 

• Favoriser l’innovation.

Ces capitaux peuvent aller de 5000€ à 100 000€ mais ne doivent représenter que 50% maximum du budget de création de l’entreprise.


Enfin, parlons du mécénat pour financer la création d’entreprise. Il se définit comme un soutien financier ou matériel (sans contrepartie directe) au profit d'une cause d'intérêt général. Pour que votre société soit éligible, le projet doit présenter au moins un des caractères suivants : éducatif, social, environnemental, scientifique, culturel… La liste est longue et il serait plus adéquat de vous renseigner sur un financement en fonction de votre propre projet.

Les financements dilutifs


Si les financements non-dilutifs permettent des apports sans cession d’autonomie de la société, les financements dilutifs sont logiquement leur opposé. Ils font appel à l’entrée de capitaux d’investisseurs et induisent l’arrivée de nouveaux décisionnaires dans la société. 


On en retrouve 3 principaux pour financer une création d’entreprise :

  • Les Business Angels (BA), 
  • Les fonds d’investissement,
  • Les fonds de Venture Capital (VC).


Les premiers sont des personnes physiques qui investissent à titre individuel dans une entreprise. Ce ne sont pas les sommes les plus impressionnantes (encore qu’on ne dirait pas non à 50 000€ !), mais les Business Angels apportent d’autres avantages au projet. Ce sont souvent des entrepreneurs à succès entourés d’un bon réseau. Ils auront l’expérience nécessaire pour vous guider dans la création de l’entreprise !


Viennent ensuite les fonds d’investissement, ou fonds d’amorçage. Ils peuvent être prodigués par des acteurs publics ou privés et interviennent surtout pour des projets en phase de lancement. Ils sont plus adaptés au financement d’entreprises qui testent de nouveaux marchés, pour des aides comprises entre 150 000 et 300 000€ environ.


Enfin, les fonds de capital-risque (Venture Capital en anglais) sont une solution… ambitieuse ? Ces fonds prennent de gros risques en investissant des sommes qui dépassent souvent le million d’euros. Ils vont donc se concentrer sur des entreprises innovantes avec un fort potentiel de développement à l'international.


Abordons rapidement les avantages et inconvénients à avoir en tête lorsqu’on envisage de faire appel à des fonds de financement pour la création d’entreprise. Les aides qu’apporte un Business Angel sont plutôt claires, et c’est à un niveau plus ou moins poussé que les autres aides peuvent lui ressembler. Pourtant, vous ne perdez pas de vue que ces financements donnent accès à un droit de vote sur la société. 


Se faire expulser de son entreprise est rare, mais possible. Tout comme des décisions bloquées par les actionnaires. Des scénarios imaginables dans le cas où vous décidez de céder trop de parts de votre entreprise dès sa création… À vous de bien peser le bénéfice/risque !


Notre newsletter pour les entrepreneurs engagés

Toutes les deux semaines, on t'envoie : une analyse détaillée de la stratégie d'une entreprise à impact positif qui réussit fort, ou un mini-cours de stratégie d'entreprise.
100% actionnable, 0% bullshit, et 0% goodwashing.

Inscription validée, rendez-vous dans ta boîte email !
Oops! 9a n'a pas fonctionné, je t'invite à réessayer !
Reçois notre cours gratuit : "comment lancer un projet d'entreprise à impact ?"

Au programme : 5 modules gratuits qui permettent de passer d'une simple idée à un projet que tu pourras présenter auprès d'un incubateur, d'un financeur, de tes futurs clients...

Recevoir le cours gratuit
Un atelier gratuit pour connaître le vrai potentiel de ton idée d'entreprise ?

Tous les mois, on organise un atelier en visioconférence (et en petit comité) pour vous aider à déterminer si votre idée d'entreprise a du potentiel ou pas.

Voir les prochaines sessions
Candidate à notre programme d'accompagnement

La candidature ne te prendra pas plus de 5 minutes, ensuite on te recontactera pour discuter de ton projet et voir si on peut t'accompagner dans cette aventure.

CANDIDATERDÉCOUVRIR LE PROGRAMME

Comment financer son entreprise ?


Vous avez désormais une vue d’ensemble des solutions de financement à la disposition de votre société. Il s’agit maintenant de mettre toutes les chances de votre côté pour obtenir ce fameux financement pour la création de votre entreprise ! 


Pour cela, voici les deux phases clés de réflexion et de préparation qui vous attendent. 

Estimer le besoin de financement pour créer son entreprise


Concrètement, de combien d’argent avez-vous besoin pour créer l’entreprise ? Même si votre projet est unique, quelques critères restent communs à toutes les entreprises. Ils nous permettent de vous proposer des pistes pour guider votre recherche de financements :


• L’entreprise nécessite-t-elle une phase de recherche et de développement ?


Peut-être cherchez-vous des fonds pour la création d’une entreprise innovante. Vous aurez donc besoin de prévoir un budget qui suivra vos objectifs. 


• L’entreprise est-elle tournée vers le grand public ?


Si c’est le cas, pensez à vos besoins en communication. Les fonds à déployer auront une envergure bien différente de celle d’une société locale !


Ensuite, et cette question sera moins spécifique,


• Quelles seront les dépenses à prévoir pour le lieu qui accueillera votre société ? 


C’est un critère déclinable, vous pouvez envisager d’acheter ou de louer un terrain ou des locaux. Puis il faudra encore penser à vos besoins d’aménagement.


Enfin, 


• Quels sont les besoins matériels de votre entreprise ?


Si vous montez un projet dans lequel vous serez producteur, le coût des matières premières est inclus dans vos prévisions de financement de l’entreprise. Des critères déclinables à vos besoins en prestataires !


Monter un dossier pour le financement de votre création d’entreprise


La suite logique dans la démarche de financement pour une création d’entreprise est de rassembler les documents pour présenter sa demande. Vous savez pourquoi l’entreprise a besoin de nouveaux capitaux, de financements, alors il va falloir monter le dossier en fonction de l’aide et des fonds envisagés. 


En dehors des documents spécifiques à chaque financement, le dossier le plus important de vos démarches est votre business plan. Présenté de manière argumentée et destiné aux investisseurs, il évoque le besoin de financement, la rentabilité, la viabilité et la vision de l’entrepreneur.


Pour rappel, les étapes de votre business plan sont les suivantes :

 

• Contextualisation du projet d’entreprise

• Présentation du marché

          1. cibles envisagées

          2. modèle économique

          3. avenir de la solution sur le marché

• Perspectives futures de l’entreprise 

          1. avenir financier

          2. objectifs

          3. axes de développement

• Présentation de l’équipe 


Toutes ces notions devront être maîtrisées et travaillées en amont !


Choisir le bon levier de financement selon votre projet d’entreprise


Il ne s’agit pas de s’adresser à tout le monde dans l’espoir d’obtenir quelques aides. Les acteurs, comme les financements, ne seront pas les mêmes que vous soyez une entreprise innovante, responsable, ou une société plus “classique”. 


Vous venez d’effectuer une analyse de vos besoins en financement. Il s’agirait maintenant de faire le point sur l’environnement à votre disposition pour comprendre ce que ces fonds proposent. Chacune de ces aides n’aura pas le même impact sur l’évolution de votre projet : 

• Êtes-vous prêt à rembourser les capitaux accordés à votre projet ?

• Voulez-vous partager votre pouvoir de décision ?

• Acceptez-vous de rendre des comptes sur l’utilisation des fonds ?


Choisir le levier de financement qui correspond à votre projet d’entreprise, tout comme le fait de déterminer précisément les fonds dont vous avez besoin, demande une bonne vision de l’écosystème de la société. Il serait peut-être pertinent d’être accompagné dans la démarche.



Vous l’aurez constaté, il existe beaucoup de fonds pour financer votre future société. Le plus dur reste encore de trouver celui qui vous correspond et qui sera adapté à l’entreprise. Concentrez votre énergie sur celui où vous aurez le plus de chances d’obtenir des fonds. 

Mais aussi, rassurez-vous ! Sauf exception, il est possible pour tous les projets entrepreneuriaux en France d’être financés à leur création. Il suffit d’avoir une bonne connaissance des acteurs du financement des entreprises.


Ecrit par
Zoé Dorizy
Growth Marketer Junior - Les Impacteurs

Toujours en quête de nouvelles connaissances

À lire également